Saison de chauffe 2018/2019

Le bilan des intoxications au monoxyde de carbone (CO) sur la période de chauffe 2018/2019 est de : 

  • 112 foyers d’intoxications ont été signalés dans la région Hauts-de-France :
    • 55 dans le département du Nord,
    • 21 dans le département Pas-de-Calais,
    • 7 foyers d'intoxications dans l'Aisne,
    • 13 dans l'Oise,
    • et 16 dans le département de la Somme.
  • 377 personnes impliquées
  • 299 ont été transportées dans un centre hospitalier
  • 50 ont été admises dans un service de médecine hyperbare.
  • 5 décès consécutifs à une intoxication au CO ont été signalés cette année.

 

 

Tableau saison de chauffe 2018-2019

Evolution du nombre de foyers d'intoxications au CO par rapport à la saison précédente.

 

Ces deux dernières saisons, le nombre d'intoxications est en baisse par rapport aux saisons précédentes, notamment dans les départements de l'Aisne et du Nord, sans savoir si cela est dû à une réelle baisse des foyers d’intoxication - conséquence possible de conditions météorologiques plus clémentes en début de saison - ou d’un défaut de signalement.

D’après les informations disponibles au moment du signalement, le combustible le plus souvent à l’origine d’une intoxication au CO, demeure le gaz, comme les saisons précédentes. Le bois est plus représenté cette année mais les effectifs pour lesquels l’information est connue sont faibles donc les résultats sont à prendre avec précaution.

 

 

Graphique combustibles saison de chauffe 2018-2019

Part des différents combustibles impliqués dans la survenue d'intoxication au monoxyde de carbone par départements (saison de chauffe 2018-2019).

Source : dispositif de surveillance des intoxications au CO, traitement Santé publique France

 

Les intoxications accidentelles domestiques représentent, comme chaque année, l’essentielle des affaires avec près de 95% des intoxications.
Quatre foyers d’intoxications ont eu lieu dans des établissements recevant du public dont l’une dans un bar ayant conduit à l’intoxication mortelle d’une personne résidant dans l’appartement situé au-dessus du bar.
Aucun foyer d’intoxication en milieu professionnel n’a été signalé cette saison.

membre