Signaler une intoxication

Quand signaler ?

Toutes les intoxications au monoxyde de carbone, suspectées ou avérées, survenues de manière accidentelle ou volontaire (tentative de suicide) en France métropolitaine doivent être signalées si elles ont lieu :

  • dans l’habitat ;
  • dans un local à usage collectif (Etablissement Recevant du Public) ;
  • en milieu professionnel ;
  • en lien avec un engin à moteur thermique (dont véhicule) en dehors du logement.

Depuis 2008, les intoxications au CO liées à un incendie entrent dans le cadre d'un dispositif de surveillance spécifique.

 

Qui signale ?

Toute personne ayant connaissance d’une intoxication au CO, suspectée ou avérée, doit la signaler au système de surveillance.

Dans la pratique, les signalements proviennent :

  • des Services départementaux d’incendie et de secours (Sdis) ;
  • des services d’urgence hospitalière ;
  • des services hospitaliers dont le service de médecine hyperbare ;
  • des services d’urgence préhospitalière (Samu, Smur) ;
  • des médecines de ville d’urgence (SOS médecins) ;
  • des cabinets médicaux ; des services sociaux ;
  • des services sociaux (assistantes  sociales…) ;
  • les professionnels de l’habitat (chauffagistes…) ;
  • et de façon générale, de toute personne ayant connaissance d’un cas avéré ou suspecté d’intoxication au CO.

 

A qui signaler ?

Le signalement se fait auprès de l’une des instances suivantes, selon l’organisation locale :

  • l’Agence régionale de santé (ARS),
  • le Service communal d’hygiène et de santé (SCHS) pour les villes en possédant un.
membre